Posted in Nos articles Publications

Europeo manifesto

French entrepreneur, quantum physicist a long time ago. CEO of MailClark, email bot for Slack, and Novius. Fan of science, tech & art. Inventor of Europeo, a european common language.
Europeo manifesto Posted on 9 June, 2018Leave a comment
French entrepreneur, quantum physicist a long time ago. CEO of MailClark, email bot for Slack, and Novius. Fan of science, tech & art. Inventor of Europeo, a european common language.

CITIZENS INTERCOMPRENSION IN EUROPA,
PROJECTE POR EGALITA E DEMOCRATIE

 

Europa Lingua est un think tank ayant pour objectif de promouvoir l’idée d’une langue commune en Europe. Nous établissons dans nos statuts que : «Europa Lingua est un “think tank” ayant pour objet de promouvoir la création et la mise en place d’une langue commune européenne afin de de faciliter la communication au sein de l’Union Européenne et de permettre l’apparition d’un sentiment d’unité et d’identité commune au sein des peuples européens.
Ladite langue serait une langue construite, n’appartiendrait à aucun État et n’aurait nulle ambition de supplanter les langues nationales (langue commune mais pas unique). Langue égalitaire entres les hommes et les femmes, elle devrait également être moderne tout en étant représentative de l’histoire de la civilisation européenne. Cette langue devrait enfin être simple et naturelle afin de favoriser son apprentissage et sa diffusion dans toute l’Europe, mais aussi au delà de ses frontières.

Ce think tank encourage l’échange et la coopération entre différents acteurs de l’Europe autours de cette l’idée d’une langue commune. Ainsi, il est voué à animer, à participer à des débats et produire des connaissances concernant ce sujet.
L’association n’a pas de vocation lucrative et est apolitique. Elle tient à être indépendante et ne veut pas être affiliée à un parti ou une personnalité politique.
Toujours pas convaincu-e ? Voici 7 argument sous forme de question-réponse pour vous faire changer d’avis :

1) L’Europe est une grande idée qui mérite qu’on la défende

Q : Sur quel point sont d’accord tous les élus européens, quel que soit leur pays d’origine et quelle que soit leur sensibilité ?

R : Tous en cœur : « L’Europe a besoin d’un grand projet ! »

Alors, si tout le monde est d’accord, où en est ce grand projet ? Une langue commune permettrait de raviver la flamme du projet européen, qui manque cruellement d’unité et de soutien populaire.

 

2) Il faudrait une langue commune car le multilinguisme coûte cher

Q : À votre avis, avec ses 24 langues officielles, de combien de traducteurs dispose l’Europe pour assurer l’ensemble des traductions des textes officiels ?

R : Près de 4.500 traducteurs, soit 40 % du budget administratif de l’Europe.

Q : Savez-vous combien permettrait d’économiser la mise en place d’une langue commune ?

R : 25 milliards d’euros par an[1] ! Presque 50 euros par personne et par an…!
Bon à prendre, non ?

 

3) Le multilinguisme ne fonctionne pas et conduit à la domination de l’anglais

3 petites devinettes : Dans une réunion :

• S’il y a 8 Anglais et 1 Français, que se passe-t-il ?
On parle anglais ! C’est plutôt normal.

• S’il y a 8 Français et 1 Anglais, que se passe-t-il, cette fois ?
On parle anglais ! Là c’est totalement injuste.

• Et maintenant, 2 Allemands, 1 Espagnol et 3 Polonais ?
On vous laisse deviner…

Un peu de politique :

Q : Trouvez-vous normal que tous les hommes politiques européens ne parlent quasiment que l’anglais alors que ce n’est pas la seule langue officielle (l’Europe est officiellement multilingue) et que c’est certainement la Grande Bretagne qui est le plus eurosceptique des pays européens… ?

R : La logique voudrait que non, surtout après le Brexit. Il est invraisemblable de parler exclusivement la langue d’un pays qui ne fait même plus partie de l’UE.

 

4) Or l’anglais, langue très difficile, est une langue commune imparfaite

Q : Retrouverez-vous la prononciation de ces quelques mots se terminant tous par ough ?

Pas évident… c’est normal, il n’y pas de règle.

Q : Autre devinette : Pour se moquer de l’orthographe anglaise, l’illustre écrivain britannique George Bernard Shaw aurait fait remarquer que :
[gh] se prononce [f] comme dans enough,
[o] se prononce [i] comme dans women
[ti] se prononce [sh] comme dans nation.
Comment le mot « fish » devrait-il donc s’écrire ?

R : « ghoti »!
«English is the easiest language…to speak badly.», disait-il aussi !

 

5) Une langue nationale ne doit pas être la langue commune. C’est injuste pour ceux dont ce n’est pas la langue natale

Q : Quel est le bénéfice estimé pour le Royaume- Uni d’avoir l’anglais comme langue dominante ?

R : 10 milliards d’euros ! Soit près de 200 € par britannique par an tout de même !

 

6) La meilleure solution, c’est une langue construite.

Q : Avez-vous déjà pris des cours d’Occidental / Interlingue ?

R : Non ? Pourtant vous savez déjà le lire, la preuve :

Impressionnant, n’est-ce pas ?
Tous ceux qui parlent une langue européenne y arrivent. C’est normal, cette langue, l’interlingue/Occidental a été construite pour ça.

Q : Petit test d’esperanto maintenant, sachant que pour tous les verbes sans exception :
• l’infinitif a la finale -i. ◦ Ex : paroli (parler)
• Le présent a la finale -as. ◦ Ex : mi faras (je fais)
• Le passé a la finale -is. Ex : ni amis (nous aimions)
• Le futur a la finale -os. ◦ Ex : li skribos (il écrira).
Comment traduisez-vous : « Ni parolos » ?

R : « Nous parlerons », c’était facile !

 

7) Et ce n’est pas une utopie, l’Histoire l’a montré.

Q : Langues construites = utopie ? Y’a t-il des langues construites qui aient été adoptées par des population ?

R : Non, ce n’est pas une utopie, des langues construites ont déjà été adoptées par des population, quelques exemples :
• L’Hébreu, l’Arabe littéraire ou le Romanche sont des exemples de langues construites pour permettre l’intercommunication entre des dialectes,
• Le Nynorsk, est devenu une langue de la Norvège,
• le Swahili, qui est devenu langue officielle d’états africains (Kenya, Ouganda,
Tanzanie, Congo).

L’Histoire montre que c’est possible ! Et pourtant, on continue à répéter toujours la même idée reçue que les langues construites ne peuvent pas fonctionner.

Avec de tels arguments, pourquoi ne pas essayer ?
L’adoption d’une langue commune pourrait être un grand projet pour l’Europe !

 

Voici notre proposition  (en Europeo bien sûr) :

French entrepreneur, quantum physicist a long time ago. CEO of MailClark, email bot for Slack, and Novius. Fan of science, tech & art. Inventor of Europeo, a european common language.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *